Coalition Solidarité Santé

La santé, c’est un droit. Comme peuple, nous avons déjà fait ce choix !

Budget Leitao en Santé et services sociaux: compressions, privatisation et désassurance en vue

26 Mar 2015

Montréal. - Le budget Leitao vient enfin de compléter la vision que défend le ministre Barrette avec sa réforme: on coupe dans le financement de la santé,  on encourage la privatisation des services sociaux, et on annonce des baisses de cotisations au Fonds des services de santé pour les entreprises et l’abolition de la taxe santé pour les individus, ce qui laisse présager à court ou moyen terme une désassurance de services.

C’est l’analyse que fait la Coalition Solidarité Santé du budget provincial 2015-2016 déposé cet après-midi à Québec. Pour la Coalition, en réduisant l’augmentation des budgets de la santé bien en-dessous de la moyenne de 4% des dix dernières années, le ministre Leitao cause un manque à gagner de 1 milliard $ pour l’année qui vient, et les budgets consolidés de l’an prochain annoncent déjà un autre manque à gagner de 2,5 milliards $, ce qui mettra à mal le réseau public de soins de santé et services sociaux.

De plus, le ministre Leitao annonce son soutien à la Fondation du Dr Julien pour la pédiatrie sociale à la hauteur de 22 millions de dollars sur cinq ans, pouvant aller jusqu’à 60 millions de dollars.

« Ça fait des mois qu’on demande au ministre Barrette où sont les services sociaux dans ses projets de loi. On vient d’avoir notre réponse : le gouvernement préfère soutenir des services privés », se désole Jacques Benoit, coordonnateur de la Coalition. 

« Pour financer cette fondation, le ministre n’hésite pas à affamer les services sociaux publics, qui peinent déjà à répondre à leur immense mandat de servir toute la population du Québec », enrage Jacques Benoit. « Si M Leitao veut investir dans la santé de nos plus jeunes et dans l’avenir du Québec, comme il le dit, qu’il cesse de couper dans la santé et les services sociaux publics! », s’exclame M. Benoit.

La Coalition relève également que la cotisation des entreprises aux services de santé sera abaissée l’an prochain, que la taxe santé sera graduellement abolie, et qu’aucune autre source de revenu n’est annoncée en remplacement.

« Des dépenses qui ne couvrent pas les besoins, et qu’on aggrave en renonçant volontairement à des revenus, ça ne peut entraîner qu’une seule chose: une désassurance de services », laisse tomber Jacques Benoit. « Ce gouvernement ne s’intéresse pas du tout au problème des finances publiques : ce qui l’intéresse vraiment, c’est de privatiser nos services publics de santé », conclut Jacques Benoit.

À propos de la Coalition solidarité santé.

La Coalition Solidarité Santé regroupe une quarantaine d'organisations syndicales, communautaires, féministes et religieuses. Depuis sa fondation en 1991, ses actions ont toujours été motivées par la défense du droit à la santé pour l'ensemble de la population québécoise, et ce, sans égard au statut ou au revenu des citoyennes et des citoyens. Elle défend le caractère public, la gratuité, l'accessibilité, l'universalité et l'intégralité des services de santé et des services sociaux.

-30-

Source : Coalition solidarité santé

Renseignements: Jacques Benoit, coordonnateur : 514-442-0577

 

Documents budgétaires 2015-2016