Coalition Solidarité Santé

La santé, c’est un droit. Comme peuple, nous avons déjà fait ce choix !

Une ouverture au privé plus grande que ne le prétend le gouvernement

1 Mar 2006

Pour la Coalition Solidarité Santé, le financement du système de santé et de services sociaux doit rester public afin de garantir l’équité pour tous, quels que soient l’âge, le revenu, le territoire géographique ou l’état de santé. La Coalition est par ailleurs convaincue qu’un système mixte, privé et public, coûtera plus cher, sera moins équitable  et sera moins efficace. L’effet combiné d’une réponse inappropriée au jugement de la Cour suprême dans l’affaire Chaoulli et les propositions du rapport Ménard pourraient nous entraîner dans une direction qui ne serait qu’un immense recul.
 
La Coalition demande au gouvernement de renoncer à ouvrir la porte aux assurances privées, même partiellement. Il est clair pour nous, qu’une fois que la porte sera entrebâillée, elle pourra alors s’ouvrir toute grande, d’autant plus que le gouvernement annonce son intention d’ajouter des chirurgies sur la liste par simple voie réglementaire. 
 
Il est impératif de donner au réseau public de santé et des services sociaux les moyens de fournir à la population tous les services médicalement et socialement requis. Par une meilleure utilisation des ressources du réseau et par des investissements publics aux bons endroits, il est possible de diminuer les temps d’attente. La seule solution viable passe par le renforcement de notre système public, parce que toute expérience démontre qu’il coûte moins cher, qu’il est plus efficace et qu’il est plus équitable.

Pour en savoir plus, lire le mémoire

Document(s):